Accueil

Le Centre d’Excellence Africain pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (CEA-SAMEF) est un consortium public de coopération scientifique placé sous la tutelle de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Le Recteur en est le Président du Comité Directeur avec comme Vice-Président le Doyen de la Faculté de Médecine, de Pharmacie et d’Odontologie. La mise en œuvre opérationnelle des activités est du ressort d’un Comité Exécutif.

Ce Centre est né d’une initiative de l’Association des Universités Africaines (AUA) appuyé par la Banque Mondiale, visant à promouvoir une spécialisation régionale à travers un partenariat solide avec des experts du secteur public et privé tant au niveau national qu’au plan international. L’accord de financement d’un montant de 8 millions de $ a été signé le 10 juillet 2014 entre le Ministère de l’économie et des finances et le Représentant de la Banque Mondiale.

Les orientations stratégiques:

  • Renforcer les compétences des prestataires en pré-service et en cours d’emploi en s’appuyant sur des modules de formation en adéquation avec les besoins du terrain et conformes aux stratégies mises en place par le ministère de la santé de nos pays ; ce, par l’organisation de formations diplômantes et d’atelier de courte durée ;
  • Promouvoir la recherche opérationnelle, collaborative dont les résultats sont utilisables sur le terrain pour améliorer l’état de santé des mères et des enfants ;
  • Promouvoir le partenariat avec des structures de recherche et d’experts du secteur public, privé et des organisations non gouvernementales afin de mutualiser les compétences et d’harmoniser les approches.

Le centre propose des formations diplômantes dans des domaines spécifiques de la gynécologie-obstétrique, de la santé publique, de la nutrition et de la pédiatrie tels que la Médecine périnatale, la vaccinologie, la nutrition pédiatrique, l’échographie obstétricale, la mécanique et les techniques obstétricales, la nutrition et l’alimentation humaine la santé publique et la santé communautaire sous dorme de Diplômes interuniversitaires, de Master et de Doctorat.

Onze (11) parmi ces formations ont été accrédités au niveau national par l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité (ANAQ-Sup), régional par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) et international par l’HCERES (Haut Conseil de l’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur), qui est un organe d’accréditation internationale basée en France.

 

 


 

OBJECTIFS

RAPPORTS